Le parti national-conservateur de Viktor Orban frôle les 50% aux élections législatives en Hongrie, alors même que le scrutin du dimanche 8 avril a connu une forte participation. Le premier ministre pourra tranquillement entamer son troisième mandat consécutif.
Viktor Orbán a remis les pendules à l'heure ! Éric Zemmour





Quenel +





VOTRE REACTION?

Conversations Facebook